Le grand Manu, Jay-Z et Sauce Money,  le retour de The Weeknd et beaucoup de canadiens, Westside Gunn, Lalcko, du R&B et même de la pop des années 80.  20 Titres. 20 Commentaires. Sit Back Relax. 

https://open.spotify.com/playlist/5dHqW3xAi1fNtxInnqzGFg

  1. Soul Makossa   L’immense Manu Dibango nous a quitté emporté par cette saleté de Coronavirus.  Il aurait fallu lui consacrer une playlist entière (le maestro avait un catalogue de plus d’une quarantaine d’albums ) et une dizaine de posts pour couvrir entièrement la carrière du Grand.  En faisant des petites recherches ( traduction de « j’ai regardé sur Wikipedia ») j’ai appris que Soul Makossa a « breaké » d’abord sur la légendaire radio  WBLS New York en 1973.  Les légendes ne meurent jamais.
  2. Face Off  J’aurai pu enchaîner avec Wanna Be Startin’ Somethin‘  de Michael ou  « Don’t Stop the Music »  de Ririh mais c’eût été trop évident. Je voulais  mettre ce titre  où Jay-Z (à l’époque au sommet de sa misogynie) fait un passe passe avec le sous-côté Sauce Money. Je voulais aussi en profiter pour regarder de nouveau le clip assez chaud pour l’époque (cliquez ICI les coquinous)  où on aperçoit Lyor Cohen aux côtés de Biggs, Dame et Akyniele vivre sa meilleure vie.  
  3. Water No Get Enemy  Retour dans les années 70. Fela Anikulapo Kuti reprend ici un proverbe de la religion yoruba :  « no one is enemy to water » qui devient chez lui « Water No get enemy » .  A l’époque en pleine guerre contre le pouvoir militaire nigérian, l’artiste avec ce titre furieux de presque dix minutes rappelle à sa manière qu’on ne peut rien contre la nature et en quelque sorte le destin. J’adore.
  4. Anybody Un gros titre de l’African Giant, Burna Boy. Du très bon travail.   
  5. J’ai Mal Au Mic Oxmo est dans mon top 5 des rappeurs français. Ce premier album est dans mon top 5 des albums de rap français. Cette chansons est dans mon top 5 rap français. Bravo DJ Sek pour la prod. 
  6. Rayful Plugs : A l’époque, 2012Westside Gunn commençait à peine à se faire un nom. Ici, il rappe sur l’instru d’Harry Fraud, la collaboration entre Wiz Khalifa et 50 Cent.  
  7. Blinding Lights  La trajectoire d’ Abel Makkonen Tesfaye alias The Weeknd est vraiment incroyable. D’abord son statut. Il était un chanteur hype grâce à sa trilogie au début des années 2011-2012 (j’en parlais à l’époque ici)  et aujourd’hui il est devenue une vraie pop star qui remplit des stades aux quatre coins du monde.  Ensuite, sa musique est passée du R&B cloud à aujourd’hui un single clairement inspiré (selon moi) de la pop des années 80. Et ça marche. Et ça ressemble à Take On Me de A-ha. 
  8. Take On Me. Les vieux savent. Ce titre dans les années 80 c’était la vérité. Le clip ? Pour nous c’était un Marvel ! (Découvrez ICI un excellent remix de Phonte) 
  9. I Need It. Encore un talentueux canadien. Lui est DJ. Son dernier album Bubba emprunte à tous les genres musicaux ( funk, house, afrobeat, R&B, hip-hop) avec toujours ce petit supplément d’âme qui selon moi manque à la musique électronique.  Ce titre en est le parfait exemple.
  10. Niniola est une des nombreuses stars de la scène nigériane. C’est le côté un peu house/ lounge qui m’a beaucoup plu dans cette chanson.
  11. Mad At Me Kiana Ledé n’est pas qu’une jolie frimousse avec des petites taches de rousseur. Elle (ou son management) a eu l’excellente idée de reprendre le classique d’Outkast So Fresh So Clean
  12. So Fresh So Clean. Cette chanson a 20 ans  presque l’âge de Kiana Ledé. Ce titre est tiré du dernier vrai album (selon moi Speakerboxxx/The Love Below est un double album) du génial duo. Mais au delà de la prod d’ Organized Noize et des couplets impeccables d’Andre et Big Boi, ce que j’aime le plus est le doux refrain de Sleepy Brown. 
  13. No Idea : les mauvaises langues disent que Don Toliver est « le Travis Scott du pauvre. » Peut-être. Mais ce single (produit par la talentueuse Wondagurl) m’a eu. 
  14. All MeLa harpe (ou le sample de harpe) qui fait un petit peu penser aux prods de Rodney Jerkins (The Boy Is Mine de Brandy, He Wasn’t Man Enough For Me de Toni Braxton…) la voix chaude de Keyshia Cole : j’achète. 
  15. You’ll Never Find.  Encore des Canadiens. De Toronto en plus. In Essence,  quintet de R&B s’est fait connaître au début des années 2000 grâce à ce titre. Malheureusement durant la même période  112, le groupe de Bad Boy,  a sorti avec le même sample le titre It’s Over Now.  Dur.  
  16. Quiet Storm  Havoc à la console en état de grâce. Prodigy au micro au sommet de son art.  Un classique. 
  17. Les Faucons  Lalcko est fort.  Si comme moi vous estimez qu’il n’a pas le succès qu’il mérite réparez cette injustice en écoutant son nouveau projet. 
  18. Calvin  Alchemist a évolué et abandonné les prods « mobb deepesque ». C’est bien dommage. Sur ce titre c’est donc Conway qui brille grâce à un refrain bien amené.
  19. Twin J’ai découvert cette chanson il y a deux ans en errant sur la chaîne youtube de NPR (Regardez ICI )  et je me suis pris une gifle. Je ne suis pas un grand spécialiste de jazz mais Twin me touche. C’est juste fort et beau à en pleurer. 
  20. Encore un Canadien. Lui, aussi de Toronto. Lui aussi chante et rappe.  K.Os l’ exécutait  avec un côté plus folk au début des années 2000. J’adorais cette chanson et son refrain doux amer tellement d’actualité : « Hallelujah, Babylon is coming »…

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s